Pour une prise en charge rapide et coordonnée du pied diabétique

HÔPITAL

Face aux risques importants d’infections du pied liées au diabète, l’hôpital Simone Veil propose aujourd’hui une réponse globale reposant sur des consultations, un service d’urgence et un service de soins de suite et de réadaptation.

Chaque année, on dénombre près de 10 000 amputations du pied dues aux complications du diabète. Or, comme le souligne la Fédération française des diabétiques, « un grand nombre de ces amputations pourrait être évité par plus de prévention, un diagnostic précoce et des soins appropriés ». Comme le souligne le docteur Lachgar, chef de service en endocrinologie et diabétologie de l’hôpital Simone Veil, « le problème vient des délais extrêmement rapides d’évolution des infections pouvant conduire à l’amputation en cas de neuropathie et d’artérite. Or, bien souvent lorsque le patient arrive aux urgences, il est trop tard. C’est pourquoiil est important de pouvoir agir très rapidement dès la consultation chez le médecin ».

C'est pour répondre à ce genre de situation que le centre hospitalier Simone-Veil a créé, en 2013, l'unité urgence pied diabétique, une structure unique dans le Val-d'Oise. Composée d’une équipe pluridisciplinaire regroupant des infirmières ou encore des endocrinologues, le service est accessible 7 jours sur 7. « L’idée était de devenir la porte d’entrée pour les patients diabétiques afin de ne plus perdre de temps mais également pour leur apporter une réponse efficace et coordonnée », explique le docteur Lachgar.

Pour améliorer la prise en charge sur la durée, l’hôpital propose également depuis peu un service de soins de suite du pied. « Avec ce service, complémentaire du service d’urgence et des consultations, nous disposons désormais d’une filière complète qui permet de réduire la durée des soins et de gagner en efficience dans le traitement. C’est très novateur dans le parcours de soins des patients en diabétologie. Nous sommes l’un des seuls hôpitaux à le proposer ». Résultats : une augmentation du nombre de patients et une baisse significative d’amputations.

 

D'autres actualités
Toutes les actualités