Réanimation polyvalente et soins continus

Depuis le 23 octobre, les familles de patients hospitalisés en réanimation à l’hôpital Simone Veil peuvent se rendre 24h sur 24 auprès de leurs proches.

Le service de réanimation prend en charge les malades chirurgicaux, les polytraumatismes et toute autre pathologie. Le service concentre son activité selon 4 directions :

  • Les réanimations spécifiques, en collaboration avec toutes les spécialités
  • La lutte contre la douleur
  • La complémentarité directe avec la chirurgie, la continuité de la prise en charge préopératoire et post-opératoire)
  • La gestion des complications obstétricales

La prise en charge de la douleur est une composante essentielle. Plusieurs protocoles sont mis en place pour cela :

  • PCA, PCEA
  • Evaluation sur patients éveillés par échelle numérique
  • Evaluation sur protocole des patients sédatés selon 5 critères (fréquence cardiaque, pression artérielle, sueurs, faciès, comportement global)
  • Prise en charge du confort des patients et des familles
  • Don d'organes
    La coordination hospitalière de prélèvements d'organes et de tissus est placée sous la responsabilité du Dr Christian Vanjak.

    Chaque année, plus de 6000 greffes d'organes sont réalisées en France.

    Dans la grande majorité des cas, les donneurs sont des personnes décédées à l’hôpital après un traumatisme crânien, un accident vasculaire cérébral ou parfois après un arrêt cardiaque. Le prélèvement d’un ou plusieurs organes ou tissus est envisagé après le constat du décès. Les organes sont maintenus artificiellement en état de fonctionner jusqu’à l’opération de prélèvement.

    Il est également possible qu’une personne vivante soit volontaire pour faire don d’un organe, le rein principalement. En France, le don du vivant est strictement encadré par la loi de bioéthique, révisée en juillet 2011.

    Les malades pour lesquels il n’existe plus d’autre solution que de remplacer l’organe défaillant par un organe sain sont inscrits par leur médecin sur la liste nationale d’attente gérée par l’Agence de la biomédecine.

    Cette inscription est effective une fois validée par la direction administrative du centre de greffe. Du fait du manque d’organes à greffer, l’attente peut durer plusieurs mois, parfois plusieurs années.

    Dès qu’un greffon est disponible, il est attribué en priorité aux malades répondant aux critères d’urgence définis dans les règles d’attribution.

    VOUS ÊTES OPPOSÉ AU PRÉLÈVEMENT D’ÉLÉMENTS DE VOTRE CORPS APRÈS LA MORT, FAITES-LE SAVOIR

    En France, la réglementation permet aux personnes qui sont opposées au prélèvement de tout ou partie de leurs organes ou tissus après la mort, de s’inscrire sur le registre national des refus géré par l’Agence de la biomédecine. Celui-ci a une valeur légale et c’est le moyen le plus simple de signifier votre opposition.

    Depuis janvier 2017, vous pouvez faire votre demande d’inscription au registre national des refus en ligne sur le site www.registrenationaldesrefus.fr

    Plus d'informations sur le don d'organes, consulter le site dondorganes.fr

Nous joindre

Secrétariat
Tél : 01 34 06 62 91

Situer sur la carte

Équipe

Chef du Service

Dr Vardanyan, Hayk

Spécialité(s) Anesthésie
Cadre de santé du service

Mme Cordier, Hélène

Spécialité(s) Cadre de santé, Réanimation